Epi quoi encore ?

>> Retour Boutique

Après le stress hydrique et les ravages des cervidés et sangliers sur nos parcelles de céréales de l’an dernier, cette fois-ci, c’est au tour du gel sur le climat Vulson de faire des siennes, sur les parties les plus exposées au vent du Nord.

Il y a un peu moins d’un mois avait lieu l’épiaison, stade où les inflorescences (futurs grains) commencent à sortir de la tige. Et c’est à ce moment que nous avons subi une vague de gel exceptionnelle dans la région… avortant les inflorescences à venir.

Quelques semaines plus tard, voici le résultat, deux épis photographiés sur deux versants du climat Vulson.

MOISSONS RYE - Nouveau whisky de la gamme MOISSONS

A gauche, épi gelé au cours de son développement, à droite, épi moins endommagé par le froid.

L’épi gelé a bruni et ne comprend que quelques grains alors que l’autre épi en comporte 26 pleins de vigueur, ce qui représente déjà 75% de perte directe sur la parcelle la plus exposée au gel. Nous ne ferons pas de whisky de ces grains là – Rien ne sert de gâcher du carburant pour la moisson -, nous allons plutôt les ensiler pour les bêtes, c’est sans précédent.

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
Posté dans CULTURE | Laisser un commentaire

OBSCURUS – Climatic Rye Whisky – 70cl 52.5% Vol.

>> Retour Boutique

whisky-bio-obscurus

.

OBSCURUS

Moisson 2012, Climat les Gabert, 1200kg de seigle biologique.
Double distillation au feu de bois réalisée en Novembre 2012.
78 mois d’élevage en fûts de chêne.
Embouteillé à son degré d’élevage, 52.5% vol.
Mise en bouteille : Mai 2019
666 bouteilles.

NON FILTRE A FROID, SANS ADDITIF
COULEUR NATURELLE, CERTIFIE AB

.

OBSCURUS (du latin : Mystérieux, sombre) est un single rye «brut de fût».

Conseil dégustation : à boire chambré.
Notes de dégustation :

COULEUR : Ambre profond, reflets cramoisis.

NEZ : Les premières fragrances sont sur le caramel au beurre salé pour glisser ensuite vers la noix de pécan et le clou de girofle. Le deuxième nez est plus empyreumatique et animal, camphre, vieux cuir ciré. Il devient plus vineux, on décèle des notes de vieux marcs de raisin, pour finir sur un léger côté soufré, un craquage d’allumette.

BOUCHE : L’attaque est très enveloppante, fluide, et laisse place rapidement à l’intensité du poivre, à la cannelle et à une légère accroche tannique. Elle se prolonge tout en gourmandise sur le pruneau, le kirsch, l’amaretto, le tiramisu.

FINALE : La bouche se conclut sur de la pâte d’amandes et du zan. Les dernières caudalies nous renvoie à la terre, l’origine de ces arômes : le bâton de réglisse. Le verre vide nous abandonne sur du pain perdu, du vermouth et du résineux.

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
Posté dans PRODUITS | Laisser un commentaire

MOISSONS – Single Rye Organic Whisky

>> Retour Boutique

Moissons Single RYE
MOISSONS Single Rye

Certifié AB
100% malt de seigle

Double distillations au feu de bois.
(Wash still de 24hl, Spirit still de 7hl)
12 fûts de chêne français. 3 millésimes (2012-2014).
2 parcelles (Gabert – Vulson)

Sans filtration à froid ni additif. La couleur des Moissons est naturelle.
70cl – 44.8 % VOL.

.

Conseil dégustation : à boire chambré.
Notes de dégustation :
COULEUR : Pale, reflets cuivrés
NEZ : d’abord frais, aérien, mentholé, le nez devient salin (olive noire) puis gourmand (fruit à noyau, orange confite)..
BOUCHE : L’attaque franche et boisée laisse place à un corps onctueux (pain d’épices, raisin) qui se densifie et révèle une étonnante minéralité.
FINALE : longue et corsée. Les épices se font puissantes et complexes (poivre noir du Vietnam, colombo) et accompagnent une sensation nourricière. Le verre vide rappelle ses origines  : le seigle et la montagne (gentiane, carvi).

 

Volume of Serve (ml of final product) Per 10 g alcohol (28,4 ml Serving) Per 25 ml Serving
Alcohol (g) 10 8,8
Calories (Kcal) 26,3 61,9
Fat (g) 0 0
Saturated Fat (g) 0 0
Carbohydrates (g) 0 0
(Of which Sugar) 0 0
Proteins (g) 0 0

 

 

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
Posté dans PRODUITS | Laisser un commentaire

MOISSONS – Organic Single Malt Whisky

>> Retour Boutique

whisky-bio-lesmoissons
.
MOISSONS – Organic Malt Whisky

Certifié AB
100% malt d’orge

Double distillations au feu de bois.
(Wash still de 24hl, Spirit still de 7hl)
13 fûts. 6 millésimes (2010-2015)
3 parcelles (Gabert, Andrieu, Vulson)

Sans filtration à froid ni additif. La couleur des Moissons est naturelle.
70cl – 44.8 % VOL.

.

Conseil dégustation : à boire chambré.
Notes de dégustation :
COULEUR : Pale
NEZ : Ferme et raffiné. Il s’exprime d’abord par des notes de mochi et de thé, de fleurs blanches (tilleul, camphre), puis d’agrumes et d’épices. Nous pénétrons ensuite au cœur du champ d’orge et le malt chemine aux côtés de fruits légèrement confits.
BOUCHE : profonde et soyeuse. Notes de pâte d’amande, d’agrumes et de fruits exotiques. la texture pâtissière croise le chemin de plantes aromatiques et de figues fraîches.
FINALE : ample et corsée. Expressive elle se prolonge sur le chocolat noir et la menthe. La rétro olfaction est racinaire et herbacée. Le fond de verre tarte à l’abricot.

 

 

 

 

Volume of Serve (ml of final product) Per 10 g alcohol (28,4 ml Serving) Per 25 ml Serving
Alcohol (g) 10 8,8
Calories (Kcal) 26,3 61,9
Fat (g) 0 0
Saturated Fat (g) 0 0
Carbohydrates (g) 0 0
(Of which Sugar) 0 0
Proteins (g) 0 0

 

 

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
Posté dans PRODUITS | Laisser un commentaire

Chocolats DHG X Maison Bonnat

>> Retour Boutique

MOISSONS RYE - Nouveau whisky de la gamme MOISSONS

Nos ballotins de chocolats.

Les chocolats sont enfin arrivés (et promis, on surveille Jérémie pour qu’il vous en reste). Ils ont été élaborés conjointement avec la chocolaterie Bonnat, magnifique maison qui a créé son atelier de fabrication à Voiron en 1884 et qui est toujours utilisé aujourd’hui. Félix Bonnat, fondateur et inventeur de génie s’équipa de matériel unique pour l’époque, fût également pionnier dans la torréfaction des fèves et imagina un format de chocolats inédits qui avait fait sensation et établit la notoriété de la chocolaterie.

Stéphane Bonnat inspectant le cacao

Stéphane Bonnat inspectant le cacao de ses plantations.

Aujourd’hui Stéphane Bonnat, arrière petit-fils de Félix et maître chocolatier, à acquis ses propres plantations de cacao, pour parachever la quête d’excellence de ces aïeuls.

Le Domaine des Hautes Glaces, comme la maison Bonnat, attache une grande importance à « la maitrise totale de la production associée à la provenance et la qualité de la matière première ». Nous partageons également une sensibilité accrue au développement durable et au commerce équitable et surtout une volonté de comprendre et de retranscrire les terroirs d’origines de nos matières premières.

MOISSONS RYE - Nouveau whisky de la gamme MOISSONS

Frédéric dans le climat Vulson.

Ce sont ces valeurs communes que nous avons voulu révéler dans ces chocolats, élaborés à partir de fèves qui ont été travaillées pendant près de 4 ans et de notre single malt vieilli en fût de vins et d’alcools français (plus de 4 ans aussi), titrant a 59,8 % vol, aux notes à la fois gourmandes, florales et céréalières.

Les chocolats que nous vous proposons contiennent 65% de cacao, cacao issu d’un assemblage de plusieurs grands crus historiques de la maison Bonnat : les fèves provenant de Côte d’Ivoire pour le parfum, de Puerto Cabello (situé à l’ouest de Caracas au Venezuela) pour la longueur, de Ceylan pour l’amertume, d’Équateur pour la délicatesse et enfin de Madagascar pour la douceur.

Cette association de crus, couplée à la richesse et la singularité de notre single malt nous permet de vous proposer un chocolat à l’intensité rare et envoûtante, répondant fièrement à la devise de la maison Bonnat : « Ce qui fait du bien au palais ne peut faire de mal à l’âme ». Nous espérons de tout cœur que ces chocolats égailleront vos papilles et que cet adage vous accompagnera lors d’une dégustation pleine de convivialité.

Le Domaine des Hautes Glaces.

>> Retour Boutique

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
Posté dans CULTURE, PRODUITS | 1 Commentaire

SECALE – CLIMATIC RYE WHISKY – 70cL 55% vol

>> Retour Boutique

secale

.

SECALE

Moisson 2012, Climat les Gabert,  600kg de seigle biologique.
Double distillation à feu nu réalisée en septembre 2014.
50 mois d’élevage en fûts de Condrieu.
Embouteillé à son degré d’élevage, 55% vol.
Mise en bouteille : novembre 2018
321 bouteilles.

NON FILTRE A FROID, SANS ADDITIF
COULEUR NATURELLE, CERTIFIE AB

.

SECALE (sécalé, du latin sěcāle, is, n. : Seigle) est un single rye « brut de fût ».

Conseil dégustation : à boire chambré.
Notes de dégustation :

COULEUR : Fauve

NEZ : Très gourmand, brioche façon pain perdu, migre progressivement vers la pâte de fruit et le papier d’Arménie. 

BOUCHE : Attaque très onctueuse, la bouche offre rapidement une nouvelle complexité, le cuir ciré se décline sur des notes chaleureuses de coings et d’épices (poivre noir, cardamome), de fruits à coque (noix de pécan).

FINALE : Les épices se retirent doucement, le feu finit tranquillement de se consumer. La dégustation s’achève sur des effluves de cigare, de quelques grappes de raisin de Corinthe, d’un vin digestif.

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
Posté dans PRODUITS | Laisser un commentaire

Semis #11

Comme l’an dernier à la même période, les premières neiges sont arrivées fin octobre. Elles avaient tapi nos semis d’automne et commencent à fondre et à s’écouler sur les versants de l’Obiou. Cet orge semé fin septembre sur le climat « Vulson » profite de la douceur passagère de la saison pour se développer.

Le vert tendre des semis s'éveil, avec les couleurs de l'automne, bien installé, et l’hiver qui s'invite sur l’Obiou.

Le vert tendre des semis s’éveil, avec les couleurs de l’automne, bien installé, et l’hiver qui s’invite sur l’Obiou.

Notre orge profite d'un redoux éphémère pour sortir de terre.

Notre orge profite d’un redoux éphémère pour sortir de terre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pendant que le tout croît, Elie veille sur le remplissage du malteur au Domaine:
20171019_095132

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
Posté dans CULTURE, PROCESS | Laisser un commentaire

Les choses vont vers le Pyr

Comme certains d’entre vous le savent déjà, la pyrale du buis envahi la France depuis 2007. Originaire d’Asie, ce papillon de nuit est un dommage collatéral de la mondialisation. Introduit par erreur en Allemagne dans les années 2000, il s’est développé de manière exponentielle dans nos contrées.

Quel est le problème ?

Au stade de chenille, la pyrale se nourrit exclusivement de feuilles de buis, causant de grave dégâts dans la population européenne de buis. Elle constitue une vraie menace pour la biodiversité et l’équilibre environnemental de nos campagnes.
Sauvé jusqu’à présent, le Trièves, terre de glace et d’altitude, avait réussi à repousser la pyrale qui se complaît dans les régions chaudes. Ceci est révolu !
Ces dernières années et plus particulièrement cet été, les températures de nos montagnes ont changées, nous laissant une certitude : le réchauffement climatique est bien là. Des amplitudes thermiques de plus de 15°C en une journée, qui changent nos paysages, mais qui laissent surtout une porte ouverte aux autres espèces animales et végétales habituées aux climats plus chaud. C’est le cas de la Pyrale.
Le 17 Aout 2018, au col Accarias, des nuées de pyrales se sont attaquées aux buis centenaires du parc du domaine.

Que peut-on faire ?

N’ayant aucun prédateur naturel, et avec une prolifération rapide et soutenue, il est extrêmement difficile d’endiguer son développement.
La méthode naturelle, en enlevant manuellement les chenilles sur les feuilles de buis ou au jet d’eau, reste la plus efficace, mais uniquement envisageable pour de petites populations de buis.
Des solutions, chimiques, radicales, comme les pyréthrinoïdes (perturbateurs endocriniens et mortels pour les abeilles), ou le diflubenzuron (insecticide létal pour les invertébrés d’eau douce et s’accumulant dans l’organisme des poissons) existent, mais ne font que solutionner le problème par d’autres, peut-être pire encore…
Seule approche « écologique » d’envergure, l’utilisation d’une bactérie (Bacillus Thuringiensis), qui, une fois pulvérisée sur les feuilles de buis et ingérée par les chenilles, empêchera la pyrale de grandir.

Toutefois, ces actions sont insuffisantes pour une population de buis dense comme nous avons dans nos montagnes. Ces changements sont les témoins du réchauffement climatique qui aura des conséquences bien plus néfastes que ceux-ci. Quel sera donc le prochain cap et quels dangers devra-t-il représenter pour enfin réagir de façon globale ?
Si cette bataille pouvait se perdre, elle n’est qu’un front parmi tant d’autres pour agir tous et chacun à notre échelle.

Pour en savoir plus sur la pyrale :

http://agriculture.gouv.fr/tout-savoir-sur-la-pyrale-du-buis

http://agriculture.gouv.fr/dommages-occasionnes-par-la-pyrale-du-buis

https://www.insectes-net.fr/pyrale/pyrale1.htm

http://soc.als.entomo.free.fr/pyrale_du_buis.html

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
Posté dans CULTURE | Laisser un commentaire

WOSKA – Eau de vie de seigle – 50cl 43%

>> Retour Boutique

woska
WOSKA

Certifié AB

Eau de vie de seigle obtenue par triple distillations à feu nu (Wash still de 24hl, Spirit still de 7hl).
Sans filtration à froid ni additif.
50cl – 43 % VOL.

Mise en bouteille : 2018
Nombre de bouteilles : 1089

Woska est une réédition de l’un des premiers spiritueux emblématiques du domaine. Nous souhaitions au travers de cette eau de vie révéler toute la typicité aromatique du Seigle, sous sa forme la plus pure.

Conseil dégustation : à boire sec, en cocktail ou sur glace pilée.
Notes de dégustation :

COULEUR : Incolore

NEZ : D’abord fumé, rappel le mezcal, il évolue sur des aspects plus terriens, racinaires pour finir sur des notes plus sèches et épicées.

BOUCHE : L’attaque est très soyeuse et enveloppante, laisse place à une sensation de douceur, de lait d’amande, pour aboutir sur la céréale fraîchement maltée.

FINALE : La bouche persiste et rappelle les moissons dorées au soleil, le foin coupé, elle s’évapore lentement sur la réglisse et une discrète amertume.

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
Posté dans PRODUITS, Uncategorized | Laisser un commentaire

Du Whisky chez les chefs

Un grand merci a Pierrick Jégu et Olivier Roux du magazine Yam qui ont suivi il y a quelques semaines notre quotidien pour capter l’essence du Domaine des Hautes Glaces. Voici leur article :

Télécharger (PDF, 1.93MB)

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
Posté dans REVUE DE PRESSE | Laisser un commentaire