Epi quoi encore ?

>> Retour Boutique

Après le stress hydrique et les ravages des cervidés et sangliers sur nos parcelles de céréales de l’an dernier, cette fois-ci, c’est au tour du gel sur le climat Vulson de faire des siennes, sur les parties les plus exposées au vent du Nord.

Il y a un peu moins d’un mois avait lieu l’épiaison, stade où les inflorescences (futurs grains) commencent à sortir de la tige. Et c’est à ce moment que nous avons subi une vague de gel exceptionnelle dans la région… avortant les inflorescences à venir.

Quelques semaines plus tard, voici le résultat, deux épis photographiés sur deux versants du climat Vulson.

MOISSONS RYE - Nouveau whisky de la gamme MOISSONS

A gauche, épi gelé au cours de son développement, à droite, épi moins endommagé par le froid.

L’épi gelé a bruni et ne comprend que quelques grains alors que l’autre épi en comporte 26 pleins de vigueur, ce qui représente déjà 75% de perte directe sur la parcelle la plus exposée au gel. Nous ne ferons pas de whisky de ces grains là – Rien ne sert de gâcher du carburant pour la moisson -, nous allons plutôt les ensiler pour les bêtes, c’est sans précédent.

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
Cet article a été posté dans CULTURE. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire